Google est-il coupable ?

Une question à laquelle il est difficile de répondre simplement :

  • D’une part, au-delà d’une image générale mitigée des GAFA dans l’opinion publique, l’antitrust est d’abord un sujet légal : les décisions de Google ont-elles eu un impact négatif pour le consommateur ?
  • D’autre part, il est une réalité que Google monétise mieux les recherches par rapport à ses concurrents, ce qui lui donne les moyens financiers de dominer le marché.
  • Enfin, de nombreuses activités sur Internet et dans la technologie correspondent à une logique de « winner takes all » où le leader acquiert une part de marché écrasante : c’est vrai pour Google, Facebook, pour des messageries comme Whatsapp ou encore pour Windows. En tant qu’agence de publicité digitale, nous voyons bien chez ESV comment les budgets publicitaires de nos clients ont largement migré à 80% vers le duo Google-Facebook.

S’il est difficile de répondre à la question « Google est-il légalement coupable », on devrait aussi s’interroger si le système actuel est sain. C’est une autre question, tout aussi voire plus pertinente.

Quelles sanctions pour Google ?

Enfin, dans un contexte de concurrence chinoise forte, il est douteux que les Etats-Unis adoptent des remèdes extrêmes comme le démantèlement de Google en plusieurs sociétés. Plus probablement, Google risque de payer une forte amende (comme en Europe où Google a d’ores et déjà payé environ 10 milliards d’amendes ces années passées) et de devoir s’engager à des pratiques différentes. Ce fut le résultat pour Microsoft en 2001, et 20 ans après, cela ne semble pas avoir obéré le développement de la société.