Depuis près de 10 ans, Google a pour objectif de rendre son moteur de recherche le plus qualitatif possible pour plaire aux internautes. Dans cette optique, il peut arriver parfois que votre site puisse être touché par une sanction Google sans même que vous vous en rendiez compte.

Cette action n’est pas anodine puisqu’elle peut déboucher sur un simple déclassement de page voire un blacklistage total de votre domaine dans les résultats de recherche ! Dans cet article, nous allons voir ensemble ce qui se cache derrière le terme « pénalité Google », les causes qui entraînent ces sanctions, et les bons réflexes pour y remédier.

Une pénalité Google, c’est quoi ?

Avant toute chose, il est important de définir ce qu’est une pénalité Google. Il s’agit tout simplement d’une sanction instaurée, soit de façon automatique, soit via l’intervention d’un tiers, par le géant américain contre les sites qui ne respectent pas ses recommandations en matière de référencement.

Même si Google a de plus en plus tendance à ignorer les domaines ayant recours à ces techniques abusives, il se peut que le géant américain décide de ne plus indexer votre site en cas de manquements graves et répétés à ses guidelines. D’où l’importance de constamment veiller sur ses performances !

Les différents types de sanctions Google

On distingue deux types de sanctions Google : la pénalité manuelle et la pénalité algorithmique.

Pénalité manuelle

Une pénalité manuelle Google est une sanction prise par la Google Quality Team à l’encontre de votre site. Comme son nom l’indique, il s’agit d’une punition infligée par un humain et non par un robot. Elle intervient après qu’une pratique contraire aux guidelines du moteur de recherche ait été identifiée.

Si vous êtes touché par une sanction manuelle, vous recevrez une notification via la Google Search Console détaillant ce qui pose problème sur votre site. Un formulaire de réexamen y sera associé pour soumettre votre page une fois que vous aurez effectué le travail demandé par Google.

Pénalité algorithmique

Cette sanction est généralement corrélée avec une mise à jour de l’algorithme. Contrairement aux pénalités manuelles, Google ne vous préviendra pas si vous êtes sanctionnés. Autre point important, les Core Updates (comme SMITH) ne sont pas toutes destinées à vous pénaliser. Certaines ont pour objectif d’améliorer la compréhension et l’interprétation des contenus par les robots d’indexation. 

Parmi les pénalités algorithmiques de Google les plus célèbres, on retrouve :

  • Panda : lancée en 2011, cette mise à jour lutte contre les sites de mauvaise qualité ou ayant trop peu de contenu
  • Penguin : lancée en 2012, cette mise à jour pénalise principalement les achats de liens et les réseaux de sites privés (PBN)
pénalités manuelles Google dans Search Console

Pourquoi avez-vous reçu une pénalité manuelle ou algorithmique de Google ?

En général, il est difficile d’ignorer pourquoi votre site a subi une pénalité Google, et résulte très souvent d’un non-respect des règles de bonnes pratiques de référencement. Voici quelques pratiques interdites qui peuvent expliquer une sanction de la part du géant américain :

  • Bourrage de mots clés
  • Liens artificiels et/ou de faible qualité
  • Contenus dupliqués ou de mauvaise qualité
  • Textes ou liens cachés
  • Affichages différents pour les robots et les internautes

Il se peut également que d’autres facteurs extérieurs entrent en compte, comme la saisonnalité, une trop grande concurrence ou des points techniques bloquants. Pour en savoir plus, consultez notre article à ce sujet.

Comment savoir si son site a été pénalisé ?

Plusieurs indices peuvent vous guider vers une possible pénalité de la part de Google :

  • Une baisse brutale de trafic 
  • Une désindexation massive de pages
  • Une perte de position dans les résultats de recherche, surtout sur vos mots clés principaux
  • Un passage moins fréquent des robots d’indexation sur votre site

Pour vérifier si vous êtes dans l’œil du cyclone du géant américain, des outils (gratuits et payants) sont à votre disposition, tels que :

  • Google Analytics, pour le suivi de votre trafic
  • Google Search Console, pour le suivi de votre positionnement et des problèmes d’indexation
  • SEMrush ou Ranks, pour vous alerter d’une chute brutale de positionnement 

N’hésitez pas à utiliser la commande « site:www.monsite.fr » pour voir si vos pages apparaissent bien sur Google. Si les URL que vous cherchez ne sont pas présentes, il se peut que vous ayez été touchés par une sanction, allant d’un déclassement temporaire au bannissement définitif (cf. ci-dessous).

exemple de site ayant subi une sanction Google

Comment y remédier ?

Corrigez au plus vite les pénalités manuelles et algorithmiques

Si vous avez reçu une pénalité manuelle Google, le plus simple est d’effectuer les modifications demandées par Google sur votre site le plus rapidement possible, puis de soumettre un formulaire de réexamen dans la Search Console. Si tout est en ordre, la sanction disparaîtra rapidement.

Si votre domaine n’a pas été visé par une sanction manuelle, il va falloir agir en profondeur et rendre votre site « SEO friendly ». Vérifiez donc que votre site respecte les fondamentaux du référencement naturel, à savoir :

  • Un contenu naturel, qualitatif et répondant à l’intention de recherche des utilisateurs
  • Une vitesse de chargement suffisamment rapide
  • Des pages qui s’adaptent à tout type de support et accessibles 24h/24, 7j/7
  • Des liens entrants naturels, qui proviennent de sites d’autorité

Si vous agissez sur ces leviers et que vous vous adaptez aux besoins des internautes, nul doute que votre site aura plus de chances de bien se positionner.

Comment éviter la pénalité Google à l’avenir ?

Les pénalités de Google ne sont pas irréversibles. Cependant, elles peuvent arriver plus vite que vous ne le pensez. Vous devez vous doter d’une stratégie SEO solide, basée sur un contenu apportant une réelle valeur ajoutée aux internautes. Positionnez vous en tant qu’expert et vous deviendrez crédibles aux yeux des internautes et de Google.

Enfin, n’ayez pas recours à des techniques de référencement prohibées. Privilégiez des stratégies « white hat », qui seront pérennes et vous donneront des résultats sur le long terme, plutôt que des techniques qui vous apporteront de la visibilité à court terme mais qui verront votre site blacklisté. Suivez les bonnes pratiques de Google et vous ne serez pas sanctionnés.

Pour aller plus loin, découvrez 7 conseils pour être mieux visible sur Google.

optimisations SEO

Pour conclure

Même si une pénalité Google peut entraîner une perte de positions et une chute de votre trafic organique, elle peut être également un prétexte pour revoir votre stratégie SEO et d’adopter des pratiques recommandées. Ainsi, vous assurerez un avenir à votre site et éviterez de paniquer une fois les mises à jour algorithmiques lancées.

Si vous souhaitez être accompagnés dans votre stratégie SEO et sur l’application des bonnes pratiques de référencement sur votre site, n’hésitez pas à contacter les équipes d’ESV !