La population française dépense de plus en plus sur Internet au détriment de la vente en magasins. Et cette croissance n’est pas prête de ralentir. En effet, les professionnels du secteur prédisent déjà une hausse à deux chiffres pour 2015 et 2016. Article co-écrit avec Julie Lemière

Le e-commerce français en 2015

Une étude de RetailMeNot nous révèle que la population française compte aujourd’hui 52 % d’e-shopper, soit 1 personne sur deux. Une proportion plus qu’honorable qui s’accompagne d’une hausse du e-commerce.

En 2014, les cyber-marchands français ont généré un chiffre d’affaires global de 31 milliards d’€. Chiffre qui, à en croire les prévisions, devrait avoisiner les 36,5 milliards d’€ cette année. Sites marchands toujours plus attractifs, évolution du profil des acheteurs … les e-shopper ont en moyenne dépensé 900 euros sur le net l’année dernière.

D’après des chiffres de la Fevad, on sait que 78% des e-commercants s’attendent à une augmentation de leur chiffre d’affaire en 2015 et que 10% des transactions devraient passer par le mobile cette année.

Et le reste du monde dans tout ça ?

L’Hexagone n’a pas à rougir de ses résultats. Le Royaume-Uni et la Suède recensent respectivement 66 % et 70% d’e-shoppers sur leur territoire et l’Italie a quant à elle, une proportion d’acheteurs sur le web de 20%.

De son côté, l’Allemagne, nous talonne avec 51% d’e-shopper, à contrario, leur panier moyen est de 65€ contre 59€ pour les français.

Si les Etats-Unis restent loin devant avec un chiffre d’affaires global de 255 milliards en 2014, leur croissance s’essouffle un peu quand celle des pays européens s’accélère.

Quid de 2016 ?

Campagnes digitales efficaces, sites toujours plus attrayants… le nombre d’E-shopper devrait continuer de croître dans les années à venir et avec eux leur panier d’achat.
Le chiffre d’affaires global du e-commerce français pourrait ainsi allègrement franchir la barre des 40 milliards d’euros.

Source des chiffres : RetailMeNot-CRR (Centre for retail research) et Fevad