Le live-streaming ne date pas d’hier, mais connaît un essor fulgurant depuis qu’il est accessible à tous les utilisateurs de smartphones. Séduisant la génération Y à l’affût des dernières applications permettant de partager instantanément leur quotidien, le live-streaming aujourd’hui proposé par Periscope et Meerkat part à l’assaut des réseaux sociaux. Article co-écrit avec Julie Lemière.

Meerkat, le petit suricate

Imaginée par Ben Rubin, un ancien étudiant en architecture de 27 ans, Meerkat a été lancé en février 2015 sur l’Appstore. À peine proposé, le petit suricate (traduction de Meerkat en hébreu) a fait dresser les plumes de Twitter qui s’est illico penché sur une riposte.
Avec Meerkat, un tweet accompagne le lien d’une vidéo filmée en temps réel. Le nombre de « Twittos visionneurs » s’affiche instantanément.
Meerkat a très vite franchi la barre des 100.000 utilisateurs, trop contents de pouvoir partager en live du contenu, comme celui de leur frigo (#fridgeview, #showusyourfridge).
L’application devient une solution de broadcastin vite plébiscitée, mais s’essouffle dès l’arrivée d’un concurrent sur le marché, un certain … Periscope.

Periscope, la contre-attaque de l’oiseau bleu

Achetée par Twitter un an auparavant, il aura fallu attendre le mois de mars 2015 pour que Periscope soit disponible sur iOS. L’appli de live streaming est victime de son succès et franchit en à peine 10 jours la barre du million d’utilisateurs. Soutenue par l’oiseau gazouilleur, Periscope offre davantage de fonctionnalités que son concurrent. Plus d’un million de personnes auraient vu les premiers épisodes de Game of Thrones grâce à l’application et le combat de boxe Mayweather/Pacquiao a été vu en streaming par 900.000 personnes, rien qu’aux US.
Les vidéos sont disponibles en replay 24 heures après leur diffusion en direct. Une fonctionnalité permettant aux spectateurs d’envoyer des cœurs au diffuseur, et ce, autant qu’il le souhaite contrairement aux likes de Facebook et +1 de Google Plus. Autant de petits « plus » justement qui compensent le fait que l’appli de Periscope ne soit pas encore disponible sur Androïd.

Mariage et divorce sur fond bleu

Alors que Twitter privilégie à juste titre les vidéos de son poulain Periscope, Meerkat a perdu de la vitesse. Son créateur, toujours en recherche de nouvelles fonctionnalités a décidé d’unir son talent à celui de Mark Zuckerberg.
La nouvelle version iOS permet donc aujourd’hui de publier les streams sur Facebook. Et pendant que « The Social Network » et Meerkat convolent en juste noce, Persicope commence doucement à se séparer de Twitter.
S’il est toujours possible d’utiliser Periscope via le réseau social, Periscope propose désormais une alternative : l’adhésion par numéro de téléphone. Une stratégie qui laisse les professionnels perplexes, mais mérite qu’on lui laisse sa chance.

Quel avenir pour les applis de live-streaming ?

Malgré sa volonté de toujours mieux faire, Meerkat aura du mal à rattraper Periscope, bien loin devant. Un succès qui reste cependant mitigé par rapport à d’autres applications disponible sur iOS puisque, malgré son million d’utilisateurs, Periscope n’occupe que la 162ème place des applis les plus téléchargées.
Le live-streaming doit encore faire ses preuves. Gageons que les créateurs de ces applis à l’instar de Ben Rubin ne manqueront pas d’imagination pour étoffer leurs offres et se surpasser.