avril 27th, 2020 | in Acquisition

Google en passe de devenir la plus grosse marketplace du monde ?

Dans un contexte complètement inédit, Google a jeté un pavé dans la mare la semaine dernière et a lancé la gratuité de son programme Google Shopping pour les retailers.

A l’heure où nous traversons une crise sanitaire et économique, avec plus de la moitié de la population mondiale confinée et une grande partie des points de vente des marques fermés, nous observons une baisse drastique des budgets publicitaires (aujourd’hui estimée à au moins 60%).

Le temps passé par les internautes sur les écrans augmente, et dans cette atmosphère confinée, ils ont un comportement plus exigeant vis-à-vis des marques, ce qui se répercute par l’utilisation massive de comparateurs de produits.

Pourquoi cette annonce et pourquoi maintenant ?

Comme l’a annoncé Bill Ready, Président Commerce de Google, le lancement d’annonces Shopping gratuites va répondre à plusieurs enjeux :

– S’adapter encore plus aux comportements des internautes qui recherchent et comparent, avoir accès plus facilement aux informations ainsi que bénéficier d’un aperçu visuel du produit
– Faciliter l’intégration de nouveaux acteurs dans son écosystème marketplace
– Aider les entreprises dans ce contexte de crise

Mais une des raisons non exprimées qui transparaît … C’est également pour concurrencer Amazon.

Après Facebook, la forte évolution d’Amazon commence à inquiéter certains analystes de Google. En 2019, ce dernier a connu son premier léger recul de croissance des ventes en quatre ans.

La réponse de Google est de recruter la grande majorité des retailers sur sa plateforme shopping (source Reuters).

C’est pour quand ?

Les US auront accès au produit avant la fin du mois d’avril. L’objectif pour Google est de généraliser le produit dans le reste du monde d’ici la fin de l’année. N’hésitez pas à nous solliciter pour plus d’informations !

Comment cela va fonctionner ?

Pour les actuels propriétaires d’un Google Merchant Center, aucune modification n’est à apporter. Nous pouvons d’ores et déjà le voir pour certains de nos annonceurs en France :

Pour les nouveaux entrants, les demandes seront traitées via un formulaire. Un compte Google Ads ne sera pas nécessaire pour l’implémentation, il suffira de créer ’un Google Merchant Center et un flux produits.

Les avantages :
1. Diffuser sur un plus vaste catalogue de produits
2. Occuper plus de place
3. Augmenter le reach des produits ce qui permettra de faire émerger des opportunités business.

Pour les marques, ce changement signifie une exposition gratuite à des millions de personnes qui viennent chaque jour sur Google pour leurs besoins d’achat et permettre de compléter des annonces payantes avec des annonces gratuites.

Pour les acheteurs, cela signifie plus de produits à disposition, provenant de plus de sites internet et détectables via l’onglet Google Shopping.

Quid de mes campagnes payantes ?

Google n’étant pas philanthrope, tout ne sera pas gratuit. Les emplacements des campagnes payantes (Shopping classique et Smart Shopping) ne seront pas disponibles gratuitement, et les fonctionnalités qui permettent de tirer parti de la data pour cibler la bonne personne au bon moment non plus.
Concrètement, lorsque l’on expose ses produits de manière gratuite, aucune stratégie d’audience ou possibilité de pousser une partie précise du catalogue ne sera possible.

Dans cette optique, les annonceurs qui assurent leur position via des campagnes payantes vont devoir les poursuivre pour pouvoir jouir d’un positionnement premium sur leurs produits phares.

Quid de mon SEO

La méthodologie SEO ne devrait pas changer. L’apparence dans les résultats de recherche reste la même.

Il faut donc continuer à optimiser ses META Title et Description selon les bonnes pratiques conseillées par Google, ainsi que les notes et avis consommateurs qui constituent un élément important de réassurance.

L’objectif pour les marques sera d’alimenter leur flux avec les produits absents jusqu’à présent.

Outre l’évidence de référencer son catalogue sur shopping, cela permettra de pallier d’éventuelles faiblesses SEO auxquelles le site marchand pourrait faire face dans le cadre de sa stratégie de positionnement.
Cela signifie qu’un marchand modeste qui éprouve des difficultés à se positionner en Search, face à une concurrence importante, bénéficiera d’opportunités de positionnement supplémentaires par le biais du shopping Tab.

Les réflexions des experts ESV

La gratuité des services Google Shopping pourrait inciter les annonceurs non référencés sur shopping à se lancer et profiter de cette exposition.

La concurrence sur le payant risque de s’accroître et en conséquence les CPC s’envoler. Cette hypothèse ne pourra être confirmée qu’avec le temps.

Grâces aux insights des performances sur la partie gratuite, nous pourrons optimiser les campagnes payantes et ainsi aider à construire le catalogue de produits que l’on souhaite pousser sur le paid (dans le cas où le catalogue est trop volumineux et les ressources limitées).

Enfin, Google s’attache à apporter toujours plus de qualité dans les réponses et l’expérience qu’il fait à ses utilisateurs. Nous pouvons donc nous demander si cette nouveauté n’aura pas de répercussions à terme sur l’apparence de la page de résultats principale, qui pour rappel, a fait régulièrement l’objet de modifications au cours des dernières années (nombre de résultats, position des liens sponsorisés, position des images, position 0, fiche Google My Business…).

Vous voulez en savoir plus, vous souhaitez être accompagné dans votre stratégie, nos experts sont à votre service. Utilisez le formulaire de contact.

Le Magazine

Impact environnemental d’Internet : Nous avons tous un rôle à jouer !

Le confinement en cours a mis en...

EN SAVOIR +

Google en passe de devenir la plus grosse marketplace du monde ?

Dans un contexte complètement inédit, Google a...

EN SAVOIR +

L’intérêt de TikTok pour votre business

La force de TikTok ? Il...

EN SAVOIR +

Comment améliorer l’autorité de votre site en SEO ?

E-A-T est un terme emprunter aux Guidelines...

EN SAVOIR +

Vous avez un projet ou une question ?
Les équipes d’ESV Digital vous répondent