Dans cet article, nous allons voir ensemble comment faire le tri entre le contenu à garder et le contenu à modifier, et, le cas échéant, comment supprimer une adresse URL de Google. Le tout dans une optique de continuellement proposer du contenu pertinent et à jour à vos internautes.

Comment savoir si un contenu est obsolète ?

Le dictionnaire Le Robert définit le terme « obsolète » comme « quelque chose de dépassé ou de périmé ». Ce cas s’applique également aux sites web : avec le temps, certains contenus deviennent inutiles sur votre site. On retrouve généralement ces types de pages :

  • Articles ayant une longueur totale de moins de 300 mots
  • Articles ne respectant pas les bonnes pratiques SEO
  • URL avec du contenu dupliqué ou similaire à du contenu existant
  • Offres d’emploi expirées
  • Profils d’anciens employés

Les garder signifie encombrer votre site inutilement, et donc, gaspiller du budget de crawl. De manière générale, voici les questions à se poser pour savoir si vous devez agir sur un contenu existant :

  • Mon texte est-il toujours pertinent pour mon audience ?
  • La page génère-t-elle encore du trafic SEO ?
  • Y a-t-il beaucoup de backlinks pointant vers ma page ?
  • Le contenu peut-il être amélioré afin qu’il soit à nouveau pertinent ?

Si vous avez répondu oui à une de ces questions, cela signifie que votre page web ne doit pas être effacée. Dans le cas contraire, il faut agir vite pour éviter de pénaliser son site. Découvrons ensemble les solutions pour se débarrasser de son contenu obsolète sans plomber son classement SEO.

Solution 1 : Mettre à jour un contenu toujours valide ou facilement modifiable

Première solution : mettez à jour le contenu obsolète. Pour savoir où chercher, utilisez la Search Console ou Google Analytics pour vérifier si la page ciblée génère du trafic. Si elle performe, effectuez une mise à jour mineure. Dans le cas contraire, une refonte plus importante du contenu s’impose.

Au moment de rédiger votre nouveau contenu, respectez les consignes en matière de SEO pour éviter une nouvelle repasse ultérieure. Attention, ne modifiez pas la date de publication, les algorithmes de Google savent déjà tout. Insérez plutôt un bloc « date de modification », plus pertinent.

Mettre à jour son contenu régulièrement est primordial

Solution 2 : Ajouter des redirections 301

Encore aujourd’hui, certains sites disposent de deux voire trois pages traitant d’un même sujet. Ces contenus peuvent ainsi entrer involontairement en concurrence et créer un phénomène de « cannibalisation ». Une URL « A » pourrait donc « voler » les positions d’une URL « B », et lui faire perdre beaucoup de trafic.

Choisissez donc l’URL ayant les meilleures performances SEO (trafic, backlinks, positionnement) et redirigez vos autres pages (à l’aide d’un plugin ou sur votre serveur). Ensuite, modifiez votre contenu en fusionnant les autres textes pour garder le jus SEO et couvrir plus d’intentions de recherche.

Solution 3 : Informez Google que votre page n’existe plus

Vous souhaitez rediriger une page mais vous ne trouvez pas d’équivalent ? Supprimez votre URL de Google définitivement grâce au « 410 gone » ! Ce statut, pouvant être facilement mis en place via des plugins ou via votre serveur, indique que ce contenu obsolète a été définitivement supprimé du web.

Avec un code 410, Google va désindexer vos pages plus rapidement qu’en laissant un code 404. De plus, l’impact sur le SEO de votre site est quasi nul, contrairement aux 404, qui sont néfastes pour le référencement car elles envoient un mauvais signal aux robots d’indexation.

En bonus, ajoutez une balise « noindex » dans le code HTML de l’URL concernée, au lieu d’utiliser un blocage via le fichier robots.txt. La page étant déjà indexée, cette instruction ne va rien faire d’autre que figer son affichage et vous pénaliser.

Solution 4 : Demande de suppression temporaire de contenu

Pour aller plus loin, il existe également une fonctionnalité qui permet de supprimer temporairement une URL de Google. Point positif, la prise en compte de la demande s’effectue assez rapidement. Sur cet outil, deux options vous seront proposées :

  • La suppression temporaire d’une URL : l’URL de votre site ne sera plus disponible sur les résultats de recherche Google pendant 6 mois
  • L’effacement de la mise en cache de l’URL : l’extrait de la page dans les résultats de recherche et sa version « en cache » vont disparaître de Google

Cette option est intéressante dans le cas où une réactivité importante est requise (droit à l’oubli, éléments sensibles à ne pas indexer, données personnelles publiques). Néanmoins, si vous souhaitez supprimer votre contenu obsolète sans urgence particulière, privilégiez les redirections 301 ou 410.

Outil de suppression Google

Capture d’écran de l’outil de suppression temporaire Google

Pour finir

Les mises à jour, redirections et structuration de contenus obsolètes devront désormais faire partie de votre quotidien pour ne plus proposer des informations erronées ou incomplètes à votre audience.  Vérifier régulièrement la bonne santé SEO de votre site est primordial, sous peine de nuire à votre image de marque. Retroussez donc vos manches et faites le tri dès maintenant.

Pour aller plus loin, retrouvez 7 conseils SEO pour être mieux visible sur Google en 2021.

Si vous souhaitez être accompagné dans la refonte de votre site internet ou la rédaction de contenu, n’hésitez pas à faire appel aux équipes d’ESV Digital !

 

Note : contenu basé sur = https://yoast.com/update-or-delete-old-content-on-your-site/ et https://yoast.com/should-you-keep-old-content/