L’optimisation d’une image pour le SEO est un élément très puissant mais trop souvent méconnu des webmasters. Avec l’évolution de l’intelligence artificielle, les moteurs de recherche accordent de plus en plus d’importance aux autres éléments d’un site, dont les images. Il est donc primordial de faciliter l’exploration de vos pages par les robots d’indexation pour qu’ils puissent les parcourir.

Dans cet article, nous allons voir ensemble les principales techniques qui vont vous permettre de mieux référencer vos images sur Google et les autres moteurs de recherche, afin de mieux les positionner dans la SERP et ainsi augmenter son trafic.

Pourquoi optimiser ses images pour le SEO ?

Apparue en 2007, la recherche universelle a bouleversé l’affichage des résultats de recherche Google. Dorénavant, de nombreux éléments viennent enrichir les traditionnels liens bleus, pour mieux répondre à la demande des internautes. Généralement, il s’agit d’encarts qui s’affichent au-dessus des premiers résultats habituels, et pointant vers des sites d’actualité ou des photos.

Optimiser vos images pour le SEO vous permettra donc de mieux vous positionner dans Google Images, et donc d’apparaître plus souvent lors d’une recherche d’un internaute. Pour certains sites comme des boutiques en ligne, des portfolios d’artistes ou sites touristiques, un bon référencement est capital pour être visible et acquérir davantage de trafic qualifié.

Voyons maintenant ensemble 7 conseils pour bien référencer une image sur Google.

Conseil 1 : choisir le bon format d’image

Le référencement de vos images va fortement dépendre du format que vous aurez choisi. Si vous mettez en ligne un contenu dans un format non recommandé pour le SEO, le temps de chargement de votre site va en pâtir, et votre classement aussi.

Deux formats sont à privilégier sur votre site :

  • Le JPEG, pour les images telles que les illustrations ou images d’en tête
  • Le PNG, pour les contenus nécessitant plus de qualité ou pour les logos

A noter que le WEBP peut être utilisé car, étant un format allégé et gérant la transparence, il permet de réduire le temps de chargement de vos images considérablement. Cependant, nous ne conseillons pas son utilisation, n’étant pas encore compatible avec tous les navigateurs internet.

Conseil 2 : réduire la taille et le poids des images

Le SEO via vos images passe également par l’optimisation de leur poids. A l’heure de la mise à jour Core Web Vitals, visant à classer en priorité les sites au chargement rapide, il est important de se doter de contenus « légers ». Dans le cas contraire, votre temps de chargement sera allongé, et vous serez pénalisés dans votre classement SEO.

En plus de convertir une image en un format SEO friendly, compressez-la afin de réduire son poids, via des outils en ligne ou avec Adobe Photoshop. Attention à ne pas trop dégrader la qualité de votre image pour réduire le temps de chargement, vous risqueriez d’impacter l’UX de votre site.

Conseil 3 : penser à l’affichage de vos images sur mobile

En 2019, d’après Google, 65% des recherches sur la plateforme proviendraient d’un terminal mobile. Le moteur a d’ailleurs lancé Mobile First, une mise à jour qui oblige les robots d’indexation à parcourir en priorité la version mobile d’un site plutôt que sa version desktop. Optimiser ses images pour qu’elles s’affichent parfaitement sur tous types de supports est donc indispensable !

Vérifiez les dimensions de vos images et testez l’affichage de votre page sur mobile avant la publication de vos contenus. Autre méthode : rendez votre site et vos images « responsives », c’est-à-dire adaptables à la taille de l’appareil utilisé. Google aimant les sites optimisés pour mobile, cela signifiera un meilleur classement SEO, donc plus de visites.

Conseil 4 : utiliser le texte alternatif pour bien référencer une image

La balise ALT est l’élément incontournable de l’optimisation des images pour le SEO. Il s’agit d’un texte s’affichant quand les navigateurs sont dans l’incapacité de les charger. Il est important pour votre référencement car il fournit à Google des indications sur vos images, ce qui va lui permettre de mieux les analyser, et donc mieux les positionner.

Pour produire une balise ALT image optimisée SEO, il vous faudra :

  • Décrire le contenu de l’image à quelqu’un qui ne pourrait pas la voir
  • Être concis : 10 mots maximum
  • Faire une description précise de l’image
  • Insérer les mots clés visés
  • Rédiger un texte alternatif unique
  • Ne pas bourrer de mots clés votre texte ALT.

Voici un exemple de balise ALT bien rédigée ci-dessous.

Exemple de balise ALT. Source My Little Big Web

Conseil 5 : nommer correctement une image

Même si le nom d’un fichier n’a pas une grande incidence sur le référencement de votre image sur Google, ce critère n’est pas à négliger. En effet, cet élément (tout comme le titre) va aider les moteurs de recherche à en déduire son contenu, et leur permettre de mieux la classer dans la SERP.

Reprenons l’exemple de notre gâteau au chocolat ci-dessus. Nommez votre image gateau-au-chocolat.jpeg plutôt que IMG_0021.jpeg. Il sera beaucoup plus simple de retrouver votre fichier dans votre bibliothèque. Par ailleurs, renseignez la requête cible dans le nom, afin d’attirer Google.

Conseil 6 : respecter les droits d’auteur des images

Il est tentant de copier un fichier provenant de Google Images pour illustrer son site. Cependant, il s’agit de vol de contenu, ce qui peut vous valoir une sanction au pénal. De plus, aux yeux de Google, il y a duplication de contenu: votre image ne sera pas indexée et donc pas classée dans la SERP.

Pour éviter tout souci, publiez des images qui ont été réalisées par vos soins ou dont vous avez les droits d’exploitation via une banque de données. Mettre en ligne une photo inédite, c’est créer du contenu original, donc se démarquer de la concurrence. Sinon, privilégiez les images libres de droit.

Conseil 7 : soumettre un fichier sitemap image à Google

Une fois ces optimisations effectuées, soumettez un fichier sitemap.xml composé uniquement d’images de votre site à Google. Cet élément va permettre aux robots d’indexation d’avoir une meilleure vue d’ensemble de ces contenus et d’établir des liens avec les textes correspondants. Le tout est de favoriser votre référencement dans Google Images.

Voici les informations que vous devez communiquer à Google dans votre sitemap :

  • Leur nom
  • Leur balise ALT
  • La place du fichier sur votre serveur

Une fois le fichier sitemap généré (manuellement ou via un plugin), soumettez-le à votre Google Search Console. Pour en savoir plus sur la création de ce fichier, nous vous conseillons la lecture de cet article.

Exemple de fichier sitemap.xml dédié aux images. Source Web Rank Info

Pour conclure…

L’optimisation de vos images pour le SEO ne doit pas être prise à la légère. C’est un art qui se travaille tous les jours, et ce, afin d’avoir des résultats, d’être plus visible sur Google sur le long terme. Au-delà d’un référencement sur le moteur Google Images, s’occuper de vos images va améliorer l’UX et le positionnement global de votre site. Ce qui signifie davantage de prospects…

D’ailleurs, si vous souhaitez être accompagné dans le référencement de vos images ou de votre site, n’hésitez pas à contacter l’équipe SEO d’ESV !

Note : contenu basé sur = https://www.searchenginejournal.com/on-page-seo/image-optimization/