Le magazine
Article

L’édito de

Stanislas Di Vittorio de Janvier 2018

Le retour des fêtes coïncide nécessairement avec un traditionnel “marronnier” : que nous réserve 2018 en matière de digital ?

Dans une industrie qui évolue aussi rapidement que le digital, bien malin celui qui saura prédire ce que sera le “new new thing” de 2018. Qui fera suite aux réseaux sociaux, à l’essor du mobile, aux data management platforms, au programmatique, au cloud, à la réalité virtuelle, à l’intelligence artificielle. Et j’en oublie sans aucun doute.

Mais quelle que soit la nouvelle innovation technique, 2018 sera assurément marquée par une tendance lourde : la fin du digital ! Non pas la fin de l’innovation en matière de d’innovation technique et business digitales, bien sûr. Mais la fin du digital en tant qu’industrie cloisonnée et séparée du reste de l’activité économique. Le rachat de Whole Foods par Amazon montre bien que le e-commerce évolue vers l’omnicanal. Et il n’est pas de secteur économique qui ne jure par sa “transformation digitale”.  Les technologies digitales irriguent désormais tous les secteurs de l’économie sans exception.

Le digital est mort, vive le digital !